Climatisation : le point sur le marché français en 2018

Le Syndicat des industries thermiques, aérauliques et frigorifiques, Uniclima, a révélé l’enquête réalisée par Clim’Info sur l’état du marché de la climatisation et du VRF, pour l’année 2018. Une enquête annuelle qui permet de faire le point, technologie par technologie, sur ce marché dans le secteur tertiaire et de comparer ces chiffres à ceux de 2017.

Les splits, un marché en augmentation

Dans le secteur industriel, le marché de la climatisation split enregistre de manière globale une évolution positive en 2018 par rapport à 2017. Technologie par technologie, la tendance est nettement à la hausse, avec +18 % pour les unités extérieures splits, soit un marché de 571 140 unités vendues en 2018, contre 483 912 en 2017. Des disparités sont toutefois enregistrées en fonction des technologies. Ainsi, ce sont les unités extérieures multi-splits de moins de 7 kW, qui sont plus plébiscitées en 2018, l’envol de leur marché étant de 24,7 % après être passé de 87 627 unités vendues en 2017, à 109 250 en 2018. De l’autre côté du spectre viennent les unités extérieures monosplits d’une puissance supérieure à 12 kW, dont l’évolution est de 5,5 % : 22 110 unités en 2018 contre 20 967 en 2017. Il existe donc des disparités au sein du marché des splits extérieurs mais de manière globale, la tendance est à la hausse (+16,1 % en 2018).

Côté unités intérieures splits, la tendance générale est là encore positive avec un gain de 20,1 %, soit 814 184 unités vendues en 2018 contre 677 855 en 2017. Ce sont les unités intérieures splits murales qui sont les plus plébiscitées dans le secteur tertiaire en 2018, l’évolution du marché étant de 22,4 % (654 131 ventes en 2018 et 534 296 en 2017). La hausse la plus faible  est enregistrée sur le marché des unités intérieures splits plafonniers, avec +6,3 %. Dans l’ordre croissant, viennent ensuite les unités cassettes (+8,6%), puis les unités consoles (+11,1 %), les unités gainables (+16,2 %) et enfin les murales.

VRF : une hausse plus faible

Si le marché évolue positivement en 2018, la hausse est moins sensible que pour les splits. Les unités extérieures VRF enregistrent ainsi une évolution de 11,1 %, avec 25 921 unités vendues en 2018, contre 23 335 en 2017. Les disparités sont en revanche importantes entre les différents niveaux de puissance puisque les évolutions enregistrées vont de + 7 % pour les unités VRF de 11 à 20 CV, à +117,7 % pour les unités VRF de plus de 20 CV. Un chiffre impressionnant qui représente toutefois un marché beaucoup moins important dans le secteur tertiaire, puisque ce sont 246 unités qui sont comptabilisées en 2018 – contre 113 en 2017. Les unités VRF de 0 à 5 CV capitalisent une évolution de 17,2 % (4 942 en 2018, 4 215 en 2017). Les meilleures ventes sont réalisées par les unités VRF de 6 à 10 CV, avec une hausse de 10,6 %.

Enfin, le marché des unités intérieures VRF est moins dynamique, avec une croissance de 9,6 %. C’est d’ailleurs le seul qui enregistre un résultat négatif, pour l’une de ses technologies, à savoir les unités intérieurs consoles et plafonniers, avec – 18,3 % (7 105 en 2018, contre 8 694 en 2017). La hausse la plus importante est enregistrée là encore sur le marché restreint des modules hydrauliques, qui sont à + 17,8 %, pour 218 unités commercialisées en 2018 contre 185 en 2017. Au total, toutes technologies confondues, le marché des unités VRF intérieures atteint les 199 020 ventes en 2018, au lieu des 181 554 enregistrées en 2017.

En somme, on constate que l’année 2018 s’est révélée très positive pour le marché de la climatisation dans son ensemble.

Perrine Roux  © AdC