Programme Actee : pour la rénovation énergétique des écoles

La rénovation énergétique des bâtiments est un chantier prioritaire en France, tout comme la prise en compte de la qualité de l’air. La preuve avec un nouvel appel à projets lancé ce printemps dans le cadre du programme de certificats d’économies d’énergie nommé « Actee ». Explications.

Programme Actee : améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments publics

L’Action des Collectivités Territoriales pour l’Efficacité Energétique (Actee) est un programme porté principalement par la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR). Il a pour objectif, grâce aux Certificats d’Economies d’Energie (CEE), de soutenir le financement de projets de rénovation énergétique de bâtiments publiques. Plusieurs appels à projets ont été menés dans le cadre d’Actee, chacun ayant vocation à cibler un secteur d’activité. Le 9 avril dernier, un appel à projets nommé « Merisier » a été lancé. Soutenu par le Ministère de l’Education Nationale, il porte sur la rénovation énergétique des écoles et groupes scolaires. L’objectif est de rénover plus de 1000 établissements car les écoles représentent 30% de la consommation d’énergie des bâtiments communaux, devant les locaux dédiés aux activités sportives et socio-culturelles. Les territoires sont ainsi encouragés à déposer leur candidature pour cet appel à projets d’ici au 18 juin 2021.

Etablissements scolaires : économies d’énergie et qualité de l’air

Dans le cadre du Programme Actee, la rénovation énergétique est un levier d’amélioration globale qui vise à réduire la facture énergétique des communes et les émissions de CO2. « Merisier » présente en outre l’intérêt, pour les projets menés dans les établissements scolaires, de prendre en compte « l’amélioration de la ventilation et le choix des matériaux de rénovation » afin de permettre « de répondre aux nouvelles exigences de qualité de l’air intérieur », explique la FNCCR. De fait, les écoles, collèges et lycées sont souvent aménagés dans des bâtiments anciens. Le programme Actee prévoit donc une aide au financement d’études d’audits et de faisabilité.

Selon la FNCCR, « la première phase d’Actee a permis d’aider quelque 10 000 collectivités territoriales, avec un budget de 12,5 millions d’euros générant à terme près de 120 millions d’euros de travaux ». Un programme fort, d’actions locales et ciblées, qui complète de façon pertinente la règlementation relative aux mesures de la qualité de l’air dans les établissements scolaires et de loisirs, instaurée depuis le 1er janvier 2018.

© AdC – L’Agence de Contenu